Frittata au kale, pommes de terre rôties et oignons caramélisés

J’aime beaucoup les œufs, et ce à tous les repas : autant au souper qu’au petit déjeuner. Cette frittata est un bel exemple de leur versatilité. Accompagnée d’une belle salade, elle constitue très bien un lunch ou un souper léger. Avec des fruits, du pain et un bon café, on a là un excellent brunch! Elle pourrait être faite également en quiche, en augmentant un peu la quantité de lait, et en la préparant dans une pâte brisée.

frittata

Ingrédients

2 oignons émincés
5 à 6 pommes de terres grelots
4 tasses de kale émincés
6 oeufs
1/4 tasse de lait
huile d’olive
1 c.s. vinaigre balsamique
1/2 tasse de cheddar fort
sel et poivre

Instructions

Dans une petite casserole, faire cuire les pommes de terre jusqu’à ce qu’elles soient à peine cuite. Égoutter et couper en dés. Les faire sauter dans une poêle dans un peu d’huile d’olive. Réserver.

Dans une casserole à feu doux, faire dorer les oignons dans un peu d’huile d’olive une vingtaine de minutes à couvert. Brasser régulièrement et ajouter une cuillère d’eau si les oignons collent. Lorsqu’ils sont bien dorés, ajouter le vinaigre et assaisonner. Réserver.

Faire sauter légèrement le kale  dans un peu d’huile d’olive dans une poêle de taille moyenne jusqu’à ce que ceux-ci soient légèrement tombé. Assaisonner. Ajouter les oignons caramélisés et les pommes de terre. Dans un bol, mélanger les œufs, le lait et assaisonner. Verser sur les garnitures. Cuire à feu moyen 4 à 5 minutes jusqu’à ce que le fond de la frittata soit pris. Envelopper le manche de la poêle et enfourner à 375 environ 5 minutes (le temps de cuisson au four dépendra de l’épaisseur de la frittata et du temps de cuisson sur le rond. Lorsque le dessus de la frittata est presque pris, la sortir du four et y ajouter le fromage râpé. Remettre au four sous le grill pour faire fondre le fromage.

Servir!

Shakshuka jardinière

La shakshuka est un plat nord-africain. Elle est constituée en fait d’une sauce tomate, contenant des oignons et du cumin, dans laquelle on y fait cuire des œufs pochés. C’est un plat délicieux, qui peut tout aussi bien se manger au petit-déjeuner, au lunch qu’au souper.  Nous avions brunché avec des amis il y a quelque temps dans un restaurant juif à Montréal (le Rumi), et nous y avions mangé 2 shakshuka : la classique qui contenait essentiellement que la sauce tomate, les œufs pochés et de la feta en garniture, et la jardinière avec des patates sucrées et des pois verts. C’est cette deuxième version que j’ai essayé de recréer, avec les légumes que j’avais sous la main. Accompagnée d’un bon pain chaud, c’est un repas très réconfortant.

blog (2 of 4)

Ingrédients

pour 2 shakshuka en lunch

2 oignons verts émincés
1 gousse d’ail émincé
1 c.t. gingembre frais émincé
1/2 c.t. graines de cumin
2 tomates en dés
5 champignons émincés
1 demi courgette en dés
1/2 patate douce en dés
1/4 tasse de pois verts surgelés
1 cube d’épinards surgelés (ou une bonne poignée d’épinard frais hachés)
1/8 c.t. piment de Cayenne
1/4 c.t. cumin moulu
3/4 c.t. sucre
2 à 4 œufs (selon les appétits!)
une poignée de coriandre fraîche
sel et poivre

Instructions

Dans une moyenne casserole, faire dorer les oignons verts, l’ail, le gingembre et les graines de cumin dans un peu d’huile d’olive pendant quelques minutes. Ajouter les tomates en dés, le sucre, les épices restantes et assaisonner de sel et poivre.

Pendant ce temps, dans une poêle antiadhésive à feu moyen vif, faire sauter les dés de patates douces quelques minutes dans de l’huile d’olive. Ajouter à la sauce tomate. Dans la même poêle, faire sauter les champignons quelques minutes dans de l’huile d’olive. Il ne faut pas trop les bouger pour obtenir une belle coloration. Ajouter à la sauce tomate. Faire sauter les dés de courgettes quelques minutes et ajouter à la sauce tomate, avec les pois verts et les épinards. Faire mijoter la sauce une dizaine de minutes, ou jusqu’à ce qu’elle ait épaissit légèrement.

Faire deux creux dans la préparation et y verser les œufs. Couvrir et cuire à feu doux 5 à 6 minutes. Les blancs doivent être tout juste pris, et le jaune encore coulant.

Servir dans des bols et garnir de coriandre hachée.

Bol de riz rouge au curry de Madras et son œuf poché

Ce plat est issu de ce que nous appelons la création limitative, c’est-à-dire de cuisiner avec ce qu’il reste au frigo. J’avais des poireau et des betteraves jaunes, et ces deux éléments ont été mon point de départ. J’y ai ajouté du riz rouge pour le contraste de couleur, et le reste a déboulé. J’avais envie d’un bol remplie de bonne chose. On dirait que tout est plus réconfortant quand c’est servi ainsi! Par contre, en servant, cette idée m’a échappée et voilà que j’avais tout déposé dans une assiette. Peu importe, nous avons été agréablement comblé par cette recette. Mon chum s’est même resservi deux fois plutôt qu’une, c’est tout dire!

blog (1 of 4)

Ingrédients

3 à 4 personnes (selon votre appétit ou votre gourmandise!)

Riz

1 tasse de riz rouge
3 à 4 tasses de kale, lavé et émincé
2 betteraves jaunes, pelées et tranchées (4 à 5 mm d’épaisseur)
1 poireau émincé
1 œuf par personne

Vinaigrette

1 1/2 c.t. gingembre râpé
1 1/2 c.t. curry de Madras
une demi lime, jus et zeste
1 petite gousse d’ail émincé finement
1/2 c.t. miel
1/4 tasse d’huile d’olive
sel et poivre

Raïta au concombre

1/4 tasse de concombre en petit dés
1/4 tasse de coriandre
1/2 c.t. gingembre râpé
1/2 tasse de yogourt nature
1 c.s. jus de lime
1/4 à 1/2 c.t. cumin
sel et poivre

Instructions

Préchauffer le four à 375.

Dans une casserole, porter à ébullition 2 tasses d’eau. Ajouter le riz, mettre le feu à minimum et couvrir environ 25 minutes. Il se peut que le riz n’absorbe pas toute la quantité d’eau. Dans ce cas, l’égoutter et réserver.

Déposer les betteraves sur une plaque allant au four, couverte de papier parchemin. Arroser d’un filet d’huile, de sel et de poivre. Enfourner une quinzaine de minutes en les retournant à la mi-cuisson.

Dans une casserole à feu moyen, dorer les poireaux dans un peu d’huile d’olive. Cuire une dizaine de minutes. Assaisonner.

Pendant ce temps, mélanger tous les ingrédients de la vinaigrette dans un pot Masson et réserver. Mélanger également tous les ingrédients de la raïta.

Lorsque le riz, le poireau et les betteraves sont prêts, les touiller dans un grand bol et arroser de la vinaigrette. Goûter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire.

Pour la cuisson des œufs pochés, porter à ébullition de l’eau dans une casserole moyenne et y ajouter un peu de vinaigre blanc (1 c.s.). Cela aidera les œufs à garder leur forme à la cuisson. Casser les œufs, un à la fois, dans une petite tasse. Baisser le feu quand l’eau commence à bouillir, et y verser un œuf tranquillement. Cuire 3 à 4 minutes pour un blanc cuit et un jaune encore moelleux. Égoutter sur un papier absorbant.

Pour le service, servir le riz dans un bol, y déposer l’œuf poché et garnir de raïta.

Quiche au poireau et à la bette à carde

blog (2 of 6)

J’adore les quiches puisqu’on peut varier les saveurs à l’infini! Pour ma part, j’aime bien les quiches qui contiennent des légumes feuilles tels que les épinard ou les bettes à carde. La croûte dans ce cas-ci était un essai. Depuis que je fais mon lait d’amande (la recette viendra!), je me retrouve constamment avec une quantité industrielle de pulpe d’amande. Pour éviter de la perdre, je suis toujours à la recherche de nouvelle façon de la consommer (granola, barre tendre, muffins, etc.) L’idée d’en intégrer dans une pâte à quiche me plaisait bien. En plus, la pâte est faite avec de l’huile d’olive plutôt que du beurre. Elle est moins feuilletée qu’une pâte brisée, mais le goût est très intéressant. On pourrait même y intégrer des herbes et des épices.

Ingrédients

Croûte

½ tasse de farine d’avoine (flocon d’avoine réduit en farine au moulin à épices ou au robot culinaire)
1/3 tasse d’amandes moulues (ou de pulpe d’amande si vous faites votre lait d’amande)
2 c.s. fécule de maïs
½ c.t. sel
3 c.s huile d’olive
3 c.s d’eau froide

Appareil

1 poireau émincé
6-7 feuilles de bette à carde émincées (l’équivalent d’un paquet)
6-7 tomates cerises, coupées en deux
1 gousse d’ail en tranche
5 œufs
½ tasse ricotta
¼ tasse lait
1 c.t. moutarde de Dijon
¼ c.t. muscade
¾ tasse fromage râpé au goût (cheddar fort et gouda dans mon cas)
Huile d’olive
Sel
Poivre

 Instructions

Mélanger les ingrédients secs de la croûte dans un bol. Y verser l’huile et l’eau et bien amalgamer jusqu’à ce qu’une boule commence à se former (vous pourrez ajuster la quantité des ingrédients secs ou humide en fonction de la texture du mélange). Façonner la pâte en un disque, l’emballer de pellicule plastique et réfrigérer de 20 à 30 minutes. Étendre le mélange dans un moule à quiche de 9 pouces avec les doigts. (j’ai manqué de pâte un peu pour pouvoir l’étendre jusque sur les bords alors un moule de 8 pouces serait plus adapté). Piquer la croûte avec une fourchette et cuire à blanc 10 minutes à 350.

Mettre les tomates cerises dans un contenant allant au four avec l’ail et bien arroser d’huile d’olive. Cuire une vingtaine de minutes à 350.

Dorer légèrement le poireau dans l’huile d’olive pendant environ 5 minutes jusqu’à ce qu’il soit tendre. Saler légèrement et réserver.

Dans la même poêle, faire tomber la bette à carde dans l’huile d’olive 2-3 minutes. Saler et poivrer.

Bien mélanger les œufs, la ricotta, le lait, la moutarde et la muscade. Assaisonner au goût.

Déposer les légumes dans l’abaisse de pâte précuite, y verser l’appareil à quiche et ajouter le fromage râpé. Cuire 35 minutes à 325. Laisser reposer une dizaine de minutes avant de manger. Cela permettra à la quiche de bien se tenir lorsqu’on la coupera.