Riz frit au kimchi de style bibimbap végétalien

Bibimbap. C’est le nom d’un plat de riz coréen qui est très l’fun à dire! Lorsqu’on en mange dans les restos coréen, c’est servi dans un bol en pierre très chaud. Une croûte de riz se forme alors en dessous ce qui rend le tout encore meilleur. Je n’ai évidemment pas ce type de bol pour créer cet effet, mais le goût était quand même très franc. Attention, c’est très épicé! Il faut ajuster en fonction de votre tolérance au piquant! Pour les non végétaliens, vous pouvez ajouter un œuf tourné ou miroir sur le dessus, et le manger coulant comme les coréens.

Bibimbap

Ingrédients (4 portions)

1 tasse de riz brun, rincé
1/2 bloc de tofu taillé en dés
1 poireau émincé
2 branches de céleri, taillé finement en biseau
2 bok choy, émincé
1 carotte taillée en julienne fine (à la mandoline)
3 oignons verts émincé finement, le blanc et le vert séparé
2 gousses d’ail
1 tasse de kimchi de chou nappa
1 c.s. sauce soya
2 c.s. sauce sriracha
1 c.s. miel
1 c.s. d’huile de sésame
Feuille de nori émincé finement, au goût

Instructions

Faire cuire le riz brun, et le faire refroidir au frigo. On peut également utiliser un restant de riz de la veille.

Dans une petite casserole, mélanger la sauce sriracha, le miel, l’huile de sésame et un peu d’ail. Cuire quelques minutes et réserver.

Dans un wok à feu moyen-élevé, faire revenir les dés de tofu dans un peu d’huile d’olive. Ajouter un peu de la sauce piquante réservée, soit environ 1 c.s. (y aller modérément, puisque le kimchi est également très piquant. Mieux vaut ajuster en cours de cuisson selon ses goûts!). Lorsque les dés de tofu commencent à dorer, ajouter le poireau et les céleris et faire sauter quelques minutes. Ajouter les bok choy, les oignons verts (garder un peu d’oignon vert pour le service), l’ail et le kimchi. Faire sauter 2 minutes et y ajouter les carottes et la sauce soya. Ajouter le riz et bien mélanger. Cuire quelques minutes à feu élevé sans trop mélanger. Goûter, et rectifier l’assaisonnement au goût (avec de l’huile de sésame, de la sauce soya ou de la sauce piquante).

Garnir d’oignon vert et de feuille nori émincé (si désiré), et servir avec un grand verre d’eau!

Publicités

Bol de sushi

En devenant végétalienne, j’ai fait un peu plus de recherche sur la nutrition pour savoir de quelle façon je pouvais avoir une alimentation complète. Il y a 2 seuls éléments qui ne se retrouvent peu ou pas dans une alimentation végétalienne : la vitamine D et la vitamine B12. La vitamine D est absente dans les aliments de base, on la retrouve essentiellement de façon ajoutée dans les produits laitiers. On peut la retrouver également dans les laits végétaux commerciaux puisque plusieurs marques en ajoutent à leurs recettes. Par contre, comme les listes d’ingrédients ne sont pas toujours succinctes, j’ai cessé de consommer des laits végétaux commerciaux et je fais le miens moi-même. La seule source qu’il me reste donc est le soleil ou les suppléments!

Pour ce qui est de la vitamine B12, elle est absente des aliments végétaux et ne se retrouve que dans les produits animaliers. Les seules sources de vitamine B12 complètement végétaliennes sont donc la levure alimentaire, les céréales de déjeuner (certaines en sont enrichies) ou encore les algues marines. J’essaie alors d’intégrer les algues dans mon alimentation sur une base plus régulière.

C’est à partir de ces constats que j’ai créé cette recette qui met en valeur les feuilles de nori. Comme je n’avais pas beaucoup de temps devant moi, et que je n’avais pas envie de rouler des sushis, j’ai réunis tous les ingrédients d’un sushi… dans un bol!

LR_MP et Mélanie (3 of 3)

Ingrédients (4 portions)

1 1/2 tasse de riz brun, cuit et refroidi
2 carottes en juliennes
1/2 concombre en juliennes
1 à 2 avocat en tranches
1 mangue en juliennes
3 tasses de laitue romaine (ou autre type de laitue)
1 feuille et demie de nori, taillée au ciseau en lanières
1/2 bloc de tofu
1 c.s. gingembre émincé
2 c.s. sauce soya
1 c.s. huile de sésame
graine de sésame

Vinaigrette

4 c.s d’huile
4 c.s. jus de citron
2 c.s. sauce soya
2 c.s. gingembre émincé

Instructions

Faire mariner le tofu dans la sauce soya, l’huile de sésame et le gingembre environ 30 minutes. Faire revenir à la poêle environ 5 minutes jusqu’à ce qu’il soit doré. Réserver.

Mélanger tous les ingrédients de la vinaigrette. Réserver.

Dans les bols, répartir le riz, les légumes, les morceaux de nori et de graine de sésame au goût. Arroser de vinaigrette et servir!

Tarte samosa

J’avais envie de manger des samosas, mais le façonnage de ces petits chaussons me semblait un peu long. J’ai donc assemblé le tout sous forme de tarte, en utilisant de la pâte phyllo plutôt que la pâte utilisée habituellement pour faire ces savoureuses bouchées indiennes. Le résultat fut fort heureux, en plus d’être plus rapide à réaliser et moins riche en matière grasse!

J’ai utilisé le mélange classique de légumes utilisés dans les samosas, mais l’ajout de patate douce ou de chou fleur serait probablement très bon aussi. La clé est le mélange d’épices bien dosé, ainsi que la fraîcheur de la sauce.

tarte samosa

Ingrédients – 4 portions

Tarte

2 tasse de pommes de terre en dés
1 tasse de carotte en dés
2 tasses de pois chiches cuits
1/2 tasse de pois verts
1 oignon haché
3 gousses d’ail hachées finement
1 c.s. gingembre haché finement
1 1/2 c.t. cumin moulu
1/2 c.t. coriandre moulu
1 c.t. fenugrek
1 1/2 c.t. graine de moutarde
3/4 c.t. curcuma
1/4 c.t. cayenne
5 feuilles de pâte phyllo
Huile de coco, huile d’olive ou beurre fondu

Sauce à la coriandre

2 tasses de coriandre fraiche
1 gousse d’ail émincée
1 c.t. gingembre frais
1/2 c.t. miel
1/2 c.t. piment fort
jus d’une lime
3 à 4 c.s. huile d’olive
sel et poivre

Instructions

Dans une petite casserole, faire blanchir les pommes de terre et les carottes à l’eau salée jusqu’à ce que les légumes soient presque cuits mais encore croquant. Égoutter et réserver. Dans une poêle à feu moyen, faire revenir l’oignon quelque minutes dans l’huile de coco. Ajouter l’ail, le gingembre et les épices et faire revenir 1 ou 2 minutes. Si la garniture semble sèche, ajouter une petite quantité d’eau pour mouiller le tout. Ajouter les légumes réservés, les pois chiches, les pois verts et cuire 5 à 10 minutes. Rectifier l’assaisonnement s’il y a lieu. Réserver.

Préchauffer le four à 375.

Sur une surface de travail, étendre une feuille de pâte pâte phyllo. Déposer un linge humide sur les pâtes non utilisées afin d’éviter qu’elles ne sèchent. Badigeonner la pâte phyllo d’un peu d’huile ou de beurre fondu. Déposer une seconde feuille de pâte phyllo en faisant une lègère rotation. Badigeonner d’huile et procéder ainsi pour les 5 feuilles.  Déposer les feuilles badigeonnées dans une assiette à tarte et y déposer la garniture. Refermer les feuiller vers le centre de la tarte et badigeonner l’extérieur de la tarte d’huile ou de beurre fondu. Cuire au centre du four environ 30 minutes.

Pendant la cuisson de la tarte, déposer tous les ingrédients de la sauce sauf l’huile au mélangeur. Actionner le mélangeur et verser l’huile en filet. Vous pouvez ajouter une petite quantité d’eau si la sauce semble sèche ou que les herbes ne se pulvérisent pas suffisamment. Assaisonner au goût et servir en accompagnement de la tarte.

Salade de haricot mung aux noix de cajou

Une belle salade aux saveurs asiatiques, assemblée avec tout ce qui traînait dans le frigo. Des fois, on dirait que les ingrédients se parlent pour être à la bonne place au bon moment.

blog (1 of 1)

Ingrédients (2 portions)

3 tasses d’épinards
1 tasse de kale, émincé
2 tasse de laitue frisée
2 tasse de fèves germées
1 carotte tranchée à la mandoline en julienne fine
1 concombre libanais tranché à la mandoline en julienne fine
1/2 avocat en dés
1 tasse de haricot mung cuit
10 tomates cerises taillées en 2
1 oignon vert émincé
une poignée de micro-pousse

Vinaigrette au cajou

1/3 tasse de noix de cajou rôtie
2 c.s. tahini
1 c.s sauce soya
1 c.s. huile de sésame
1 petite gousse d’ail
1 c.t. gingembre frais
1/2 c.t. sambal oelek
jus d’une demi lime
1 c.t. vegannaise (ou de la mayonnaise, du yogourt nature
un peu d’eau fraîche si nécessaire

Instructions

Déposer tous les légumes de la salade dans des bols.

Pour la vinaigrette, mettre tous les ingrédients dans le mélangeur jusqu’à l’obtention d’une consistance lisse. Verser sur la salade et servir.

Bol de frekkeh à la marocaine

La recette de frekkeh provient d’un livre de recette que j’adore : Plenty de Yotam Ottolenghi. Le frekkeh (ou frik) est une céréale ancienne qui vient du moyen-orient. C’est en fait du blé vert qui a été grillé et concassé. Cette céréale a beaucoup de goût et de texture. Si vous n’en trouvez pas, elle pourrait être remplacée par du boulgour, mais il faudrait ajuster le temps de cuisson. J’y ai ajouté des raisins de Corinthe, qui n’était pas dans la recette originale. Garni de légumes et de pois chiches, ce bol était très savoureux.

bol frekkeh

Ingrédients

1 oignon haché
1 tasse de frekkeh
1/4 c.t. piment de la Jamaïque moulu
1/4 c.t. cannelle
1 tasse d’eau (ou de bouillon)
1/4 tasse de raisins de Corinthe
1 tasse de coriandre fraîche haché (ou un mélange de coriandre et menthe)
2 oignon verts hachés finement
2 carottes en tranches
1 courgettes en tranches
1 1/2 tasses de pois chiches cuits
2 tasses de kale, émincés
1 avocat en dés
1/2 c.t. cumin
1/2 c.t. miel
1 gousse d’ail émincé
jus de 1/4 de citron
1/4 c.t. harissa
1/4 tasses d’huile d’olive

Instructions

Dans une casserole à feu moyen, faire dorer les oignons  environ 15 minutes jusqu’à ce qu’ils soient tendres et dorés. Entre temps, faites tremper le frekkeh dans l’eau environ 5 minutes. Rincez et égouttez le bien. Ajoutez le frekkeh, les épices aux oignons et bien mélanger. Ajoutez l’eau (ou le bouillon), amener à ébullition, couvrir et laisser mijoter 20 à 25 minutes. Retirez la casserole du feu, ajoutez les raisins et laissez reposer à couvert pendant 5 minutes. Retirez le couvercle et laissez tiédir 5 minutes. Au moment de servir, ajouter les herbes et les oignons verts.

Pendant ce temps, dans une poêle à feu moyen, faites sauter les carottes dans un peu d’huile d’olive avec le cumin et le miel. Assaisonnez de sel et poivre. Réservez. Dans la même poêle, faites sauter les cougettes dans un peu d’huile, assaisonner et réservez.

Pour la vinaigrette, mélanger l’ail, le jus de citron, le harissa et l’huile d’olive.

Lorsque le frekkeh est prêt, servir dans des bols, avec les pois chiches, le kale, les carottes, les courgettes et les avocats. Arroser de vinaigrette et servir.

Goulash au tofu

Je ne sais pas si c’est les Jeux Olympiques de Sotchi ou la belle variété de légumes contenue dans mon panier de légumes bio de la semaine qui m’a donné l’idée de cuisiner un beau mijoté aux saveurs de l’Europe de l’Est. Quoiqu’il en soit, ce plat était très réconfortant et très savoureux!

chute (1 of 1)

Ingrédients (4 portions)

1 carotte coupée en tranches
2 panais coupés en tranches
1 barquette de champignon en morceaux
3 tasses de pommes de terre, coupées en morceaux
1 oignon émincé
3 à 4 gousses d’ail
1 1/2 c.t. paprika
1 c.t. carvi broyé
1/4 à 1/2 c.t. de paprika fumé
1/4 c.t. flocon piment fort
1 c.s. pâte de tomate
2 tasses de tomates en dés (en conserve ou fraîches)
2 tasses de bouillon de légumes
1/2 bloc de tofu en dés
1 à 2 tasses de kale émincé
sel et poivre

Instructions

Dans un faitout, faire dorer l’oignon dans de l’huile d’olives quelques minutes à feu moyen. Ajouter la carottes, les panais, les épices et l’ail. Colorer environ une minute. Ajouter la pâte de tomate et cuire encore une minute. Ajouter les patates, le bouillon, les tomates. Dans une autre poêle, faire sauter les champignons dans de l’huile d’olive à feu moyen élevé. Procéder en plusieurs fois si nécessaire afin d’éviter que les champignons ne se chevauchent. Cela permettra d’avoir une meilleure coloration. Lorsque les champignons ont bien doré, les ajouter dans le faitout avec les autres ingrédients. Dans la même poêle, faire sauter les dés de tofus quelques minutes jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Assaisonner au goût avec du sel, du poivre et du paprika. Ajouter également dans le faitout. Couvrir et laisser mijoter 20 à 30 minutes jusqu’à ce que les légumes aient atteint la cuisson désirée. Vers la fin de la cuisson, ajouter le kale et couvrir quelques minutes supplémentaires. Rectifier l’assaisonnement et servir.

Wrap de chou collard, purée de haricot blanc à la carotte

J’avais vu cette idée à quelques reprises sur différents blogs. Je trouvais l’idée géniale de remplacer les tortillas par une feuille de chou! Le wrap se tient un peu moins bien qu’avec une tortilla, mais le chou amène une belle fraîcheur et du croquant. En plus, vous aurez une belle dose de vitamine C et de calcium. Étonnamment, la quantité de calcium contenue dans une tasse de chou collard est équivalente à celle contenue dans une tasse de lait, en plus d’être mieux assimilée par notre organisme.

blog (3 of 4)

blog (4 of 4)

Ingrédients

pour 4 wraps

Purée de haricot blanc à la carotte

4 à 5 petites carottes, coupées en gros tronçon
4 gousses d’ail, coupées en deux
1 c.t. ras-el-hanout
1 c.t. harissa
2 tasses de haricots blancs, rincés et égouttés
jus d’un demi-citron
huile de noix de coco (ou d’huile d’olive)
une poignée de coriandre fraîche
sel et poivre

Wrap

8 feuilles de chou collard
1 betterave, râpée
3/4 tasse de boulgour
1 avocat
chanvre (facultatif)

Instructions

Dans une petite poêle, faire fondre un peu d’huile de noix de coco. Y faire sauter les carottes et l’ail 5 à 10 minutes à feu moyen-élevé, et les saler légèrement. Retirer l’ail s’il commence à trop dorer, et le réserver pour la purée. Vers la fin de la cuisson, ajouter le ras-el-hanout et le harissa et poursuivre la cuisson 1 ou 2 minutes. Dans le bol du robot-culinaire, réduire en purée les haricots avec les carottes, le jus de citron, un peu d’huile d’olive, du sel et du poivre. Ajouter un peu d’eau pour détendre la purée (1 c.s. à la fois). Rectifier l’assaisonnement si nécessaire.

Dans une petite casserole, porter à ébullition 2/3 tasse d’eau avec un peu de sel. Ajouter le boulgour, couvrir et réduire le feu à minimum. Cuire une dizaine de minutes. Vérifier vers la fin de la cuisson pour s’assurer qu’il ne manque pas d’eau.

Pour le montage des wraps, tailler les tiges de feuilles de chou collard de façon à retirer le plus d’épaisseur possible. Par contre, il faut faire attention de ne pas déchirer les feuilles. Superposer deux feuilles, avec les bouts arrondis vers l’extérieur. Y déposer de la purée de haricot blanc, du boulgour, de la betterave et des tranches d’avocat. Replier les extrémités des feuilles de chou vers l’intérieur, et rouler pour former un rouleau. Procéder ainsi pour les autres wraps de chou. Servir!